La Cordillère des songes

La cordillère des songes (1h25) de Patrizio Guzman


Oeil d'Or du documentaire à Cannes 2019



"Au Chili, quand le soleil se lève, il a dû gravir des collines, des parois, des sommets avant d’atteindre la dernière pierre des Andes. Dans mon pays, la cordillère est partout mais pour les Chiliens, c’est une terre inconnue.

Après être allé au nord pour Nostalgie de la lumière et au sud pour Le bouton de nacre, j’ai voulu filmer de près cette immense colonne vertébrale pour en dévoiler les mystères, révélateurs puissants de l'histoire passée et récente du Chili."

"Patricio Guzmán, cinéaste de Santiago, se penche, à 78 ans, sur son passé. Documentariste renommé de « la Bataille du Chili » (1979) et du « Cas Pinochet » (2001), il signe ici un essai poétique qui panache la description émerveillée des Andes, le reportage mélancolique sur les années de plomb, le commentaire politique sur la terrible répression lancée par Pinochet."

Patricio Guzmán a fui la dictature militaire pour se réfugier en France, son pays de résidence. Son obsession : le pouvoir exercé par le général Pinochet du 11 septembre 1973 au 11 mars 1990. Il trouve finalement en la personne du photographe et cinéaste Pablo Salas, un témoin fondamental qui a filmé tout ce qu’il pouvait depuis cette période. Ses archives, sur tous les supports qu’il a utilisés constituent une sorte de patrimoine. Quelques extraits sont ici présentés, car Salas a couvert de nombreuses manifestations et observé beaucoup de faits de répression assez brutaux.

"Le réalisateur chilien, exilé à Paris après le coup d’État de Pinochet, livre une œuvre de maturité qui mêle paysage, réflexion politique et souvenirs d’enfance."