Gully Boy

Funan





ciné classique dimanche 24 mars à 18h10 : Anatahan

Anatahan ( Josef von Sternberg) (1953) (1h34)



En juin 1944, un groupe de soldats japonais se retrouve sur une île isolée du Pacifique après la destruction de leur navire par un avion ennemi. L’île n’est habitée que par un japonais et une jeune femme qui, eux aussi, y ont trouvé refuge. Coupés du reste du monde durant sept ans, ignorant que la guerre est terminée…ils vont surtout s'affronter pour la possession de cette unique femme ...


Le contexte:
Petite île volcanique en plein coeur l’océan Pacifique, Anatahan fut le refuge de naufragés japonais de la Seconde Guerre Mondiale. A leur retour, les médias japonais ne tardèrent pas à évoquer certains détails scabreux: au moins deux hommes avaient péri en se battant pour une Japonaise, et plusieurs autres, qui eurent une liaison avec elle, disparurent ou moururent à leur tour à la suite d’accidents mystérieux . Ce film est l'adaptation du récit de l’un des survivants, Michiro Muruyama, dans un livre intitulé Anatahan.


"Dernier film du grand Josef von Sternberg, Anatahan, sur fond de mise en scène onirique, est un récit proche du film noir, toujours aussi fataliste dès qu’il s’agit de dépeindre les rapports homme/femme."

"Sternberg réussit à dépeindre comment l’amour, la violence et la volonté de domination sont les trois moteurs qui animent l’Humanité. Et il le fait au travers d’une mise en scène anticonformiste et d’une photographie chatoyante qui rendent le tout hypnotisant."


"Toute l'œuvre de Sternberg est contenue dans le film, avec sa cruauté douce, sa moiteur, sa lumière. On trouve peu d'exemples dans l'histoire du cinéma de films conjuguant une aussi grande audace à une maîtrise technique aussi exceptionnelle."