Vedette

 
  • SYNOPSIS : Vedette est une vache. Vedette est une reine. Elle a même été la reine des reines à l'alpage. Mais Vedette a vieilli. Pour lui éviter l'humiliation d'être détrônée par de jeunes rivales, nos voisines nous la laissent tout un été. C'est là que nous avons découvert que toute vache est unique.
  • Court métrage : Linge Sale d'Alexandre Lança
    Synopsis : Arthur vit seul, a une vie bien rangée et ordonnée. Mais l’arrivée de son petit frère de onze ans, qu’il n’a pas vu depuis des années, vient créer le désordre.
    Présentation et animation : Jo LOUBET et Christian VALADE

L'invraisemblable vérité

 
  • Pourquoi faut-il absolument voir L'invraisemblable Vérité ?
    • pour le sujet de ce film noir, qui tient en haleine le spectateur du début à la fin: 
      • un patron de presse imagine un stratagème abracadabrantesque pour militer contre la peine capitale : faire condamner un innocent, qui n'est autre que l'un de ses journalistes et son futur gendre. Mais n'est-ce pas se jeter dans la gueule du loup ?   
    • parce que, comme l'écrit Serge Bozon dans Les Cahiers du Cinéma à propos du film,
      • Le choc final est d'autant plus vertigineux qu'il est inhumain. Je n'ai jamais ressenti cela devant un autre film. »  Oui, "Le dernier film américain de Fritz Lang est tout simplement l’un des plus grands films de l’histoire du cinéma. Un diabolique concentré du savoir-faire du Maître" .Film d'une noirceur absolue, au pessimisme radical, dont la mise en scène, réduite à une épure, traque les consciences des personnages.  Un bijou !
    • parce qu'il est le dernier film américain de Fritz Lang
      • La raison en est probablement simple : l’enthousiasme qu’avait manifesté Fritz Lang pour la culture américaine lors de son arrivée aux Etats-Unis s’est étiolé dans la réalité cruelle d’une société à laquelle il ne croit plus. Une fois L’Invraisemblable vérité tourné, il quitte ce qu’il appelle « un panier de crabes » et retourne en Europe.  Pour toujours, le film restera dans sa filmographie américaine ce qu’il se devait d’être : un point final et quel point final!