festival DIAM mardi 12 février: 2 films et collation offerte

Festival Des images aux mots

Mardi 12 février à partir de 18h30

  • à 18h30 :Conséquences
  • collation offerte par VCM entre les 2 séances
  • à 21h: Une jeunesse dorée

Conséquences( Darko Stante Slovénie)(1h33)

A 17 ans, Andrej est placé dans un centre de détention pour jeunes. Il y intègre un groupe de garçons délinquants avec lesquels il se perd dans la drogue et la violence. Il se sent étrangement attiré par le charisme macho de Zele et sa désinvolture....




"Ce premier long-métrage de Darko Štante explore les problèmes de la société et la jeunesse slovènes à travers la perception de sa masculinité par un ado désorienté.

Le grand point fort du film réside dans les performances de ses jeunes acteurs, qui construisent leurs personnages avec une étonnante ambiguïté à mesure que le récit avance."

Une jeunesse dorée ( Eva Ionesco)(1h52)

avec Isabelle Huppert, Melvil Poupaud, Galatea Bellugi

Paris 1979, au cœur des années Palace. Haut lieu de la nuit où se retrouvent artistes, créatures et personnalités, guidés par une envie de liberté.
Rose, une jeune fille de 16 ans issue de la DASS, et son fiancé Michel, 22 ans, jeune peintre désargenté, vivent leur première grande et innocente histoire d’amour.
Lors d’une soirée, Rose et Michel font la connaissance de Lucille et Hubert, de riches oisifs, qui vont les prendre sous leur aile et bousculer leur existence.


"Derrière le vernis doré d’une fête sans fin, pointe une peur maladive du vide et de la solitude, attisée par une douloureuse certitude : plus folle sera la nuit, plus douloureux sera le réveil."
"On pénètre à son aise dans ce Palace revisité grâce à une mise en images exigeante, et à l’interprétation d’Isabelle Huppert accompagnée de Melvil Poupaud, aux charmes grisants et vénéneux."


"Entre les deux couples qu’un abîme social sépare, rien ne s’avoue, mais c’est à qui poussera le plus loin les limites de la séduction, du défi et de la complaisance. L’exercice est cruel, les jeunes s’y brûlent, mais il est formateur."