La dolce Vita dimanche 12/01 à 18h et lundi 13/01 à 14h

Le cycle Fellini continue...
 La Dolce vita ( 2h52) ( 1960)avec Marcello Mastroianni, Anita Ekberg, Anouk Aimée
dimanche 12 janvier à 18h
 Dès l’ouverture, un souffle de folie s’engouffre dans La Dolce Vita. On vole en hélicoptère, on roule en décapotable, on va partout dans Rome avec le journaliste Marcello (joué par Mastroianni), qui court après les scoops. Les médias, les mœurs, tout s’affole, c’est le show permanent, l’amour et l’orgie.  



Cette fresque, devenue monument de l’histoire du cinéma, fit scandale à sa sortie, tout en récoltant sans attendre une Palme d’or à Cannes, en 1960.

Le film, qui sort en Italie en février 1960  compile très fidèlement quelques événements ayant rythmé la vie de l'Italie des années 1950.
Par exemple une soirée qui choqua l'Italie de la fin des années 1950 :  dans un night-club chic de la sélecte Via Veneto, une jeune femme entame une folle danse du ventre qu'elle achève dans le plus simple appareil. Des photographes sont là pour immortaliser l'événement...
Dans La dolce vita, une scène d'orgie évoque directement ce scandale....



 Et la Fontaine de Trevi..... Dans la nuit romaine déserte, une femme blonde, sculpturale, avance dans l'eau, sans se soucier de mouiller sa robe noire, ni le manteau qu’elle porte sur son bras. Elle est trempée jusqu’aux genoux, se retourne, appelle le beau brun qui l’a abandonnée quelques secondes : « Marcello, viens, dépêche-toi. » . C’est, bien sûr, la scène mythique de La Dolce Vita, qui révéla à la planète – et à l’Italie tourneboulée – les formes plantureuses d’Anita Ekberg.


"Une œuvre brillante, à la fois spectaculaire et profonde, construite d’une suite de tableaux liés entre eux par la dérive existentielle du personnage incarné par Marcello"

« Le témoignage est là, sur un monde pourri. Fellini, en pleine possession de son génie, nous flanque par la vue cette œuvre qui est considérable."   
  "Corrompue, débauchée, ivre, grimaçante, la société que nous fait voir Fellini est en complète décadence et est en train de s’écrouler...."

Le film fit une belle carrière commerciale en France, avec près de trois millions d'entrées mais fut interdit aux moins de 18 ans.
  
en partenariat avec l'association culturelle Amici
autre séance lundi 13 janvier à 14h