Talons aiguilles dimanche 13 oct à 18h20 et lundi 14 oct à 14h

Ciné classique
Dimanche 13 octobre à 18h20
Lundi 14 octobre à 14h
Talons Aiguilles (Almodovar 1991) (1h53)
avec Victoria Abril, Marisa Paredes, Miguel Bose



Après des années de séparation, une fille retrouve sa mère, célèbre chanteuse des années 1960, partie chercher la gloire au Mexique. Leurs relations passionnées et le retour de la diva sur la scène madrilène sont encore compliqués par le meurtre d’un homme aimé successivement par les deux femmes…

Comme Tout sur ma mère, une petite décennie après, ce film a marqué  un cap dans l’œuvre d’Almodóvar : maîtrise du récit, équilibre entre l’humour et le mélodrame.  Les « talons éloignés » du titre original   sont ceux d’une mère intermittente dont la fille s’est toujours sentie privée. Leurs rapports inextricables, crime passionnel compris, donnent le meilleur du film. Une constante dans l’œuvre d’Almodóvar : les femmes sont rarement des mères ou des filles modèles.


 C’est avec ce film qu’Almodóvar acquiert une reconnaissance internationale. Récompensé par le César du meilleur film étranger en 1993, ce mélo teinté de thriller installe  l’essence des films à venir: des portraits de femmes, un sens de l’esthétique ravageur, un goût pour le mélange des genres et de la transgression

 S'inspirant de Carlos Saura et Bergman, Almodovar revendique son inscription dans des familles de réalisateurs comme Douglas Sirk pour le mélo et Alfred Hitchcock pour le thriller, suivant le cheminement d’autres cinéastes de la transgression comme Fassbinder qui ont trouvé dans le mélo, l’écrin idéal pour faire éclater leur imaginaire.


"Talons aiguilles  comporte, bien sûr,son lot de répliques hilarantes et de scènes cultes, de séquences jubilatoires et politiquement incorrectes. "
"Ambiance électrique sur fond de refoulement. Du grand Almodovar."
  "Une oeuvre passionnante où les deux facettes d'Almodovar, la brillante et la déjà plus noire sont réunies avec brio."