semaine du 28 septembre au 4 octobre 2011

LA NOUVELLE GUERRE DES BOUTONS

De Christophe Barratier

(France 2011) (1h40)

Avec Guillaume Canet,
Laetitia Casta,
Kad Merad,
Gérard Jugnot

En 1944, pendant l’occupation, dans un petit coin de campagne française, se joue une guerre des gosses. Les gamins des deux villages voisins se détestent et quand ils font un prisonnier, celui-ci se voit délesté de tous ses boutons, si bien qu’il repart chez lui presque nu, vaincu et humilié. Cette adaptation très libre du roman de Pergaud met en résonance la guerre cocasse des enfants avec la situation de crise mondiale et place les enfants au centre de l’intrigue. Un divertissement réussi, drôle et sensible, par l’auteur des Choristes.



SUPER 8

De J.J. Abrams

(USA 2011) (1h50)

Avec Joel Courtney,
Kyle Chandler,
Elle Fanning

Été 1979, une petite ville de l’Ohio. Alors qu'ils tournent un film en super 8, un groupe d’adolescents est témoin d'une spectaculaire catastrophe ferroviaire. Ils ne tardent pas à comprendre qu'il ne s'agit pas d'un accident. Peu après, des disparitions étonnantes et des événements inexplicables se produisent en ville, et la police tente de découvrir la vérité… Une vérité qu’aucun d’entre eux n’aurait pu imaginer. Produit par Steven Spielberg, entre fantastique et aventure, un film pour tous publics (à partir de 10 ans), qui nous replonge dans les années 80.



LA GUERRE EST DECLAREE
de Valérie Donzelli

(France 2011) (1h40)

avec Valérie Donzelli
et Jérémie Elkaïm

Roméo et Juliette se rencontrent, s'aiment ; un enfant naît et très vite un combat terrible met à mal cette histoire d'amour : leur bébé développe un cancer. Ne ratez pas cette petite merveille de film enchanteur, lumineux, bouleversant, qui nous tient en haleine avec pudeur, sans jamais céder au pathos ! On en sort touché par sa justesse, son naturel, sa force vitale et bercé par une bande-son très pop !



AU REVOIR

de Mohammad Rasoulof

(Iran 2011) VO (1h44)

avec Leyla Zareh,
Hassan Pourshirazi

Elle est avocate mais n'a plus le droit d'exercer : son mari, journaliste et opposant, traqué par le régime, se cache dans le sud de l'Iran. Contre beaucoup d'argent, une agence de voyages corrompue prépare pour le couple une fuite légale… En attendant, la jeune femme, enceinte, vit seule. Aux antipodes du mélo, ce film, envoyé clandestinement au Festival de Cannes, ressemble à un labyrinthe kafkaïen. C'est un réquisitoire glaçant contre la république islamique, monde menaçant et mortifère. Il n'y a pas eu de printemps iranien : doit-on dire au revoir à tout espoir ?



Le vendredi 30 septembre 14h30

LA FEE

(1h34)

en présence des réalisateurs

Dominique Abel et Fiona Gordon

Dom est veilleur de nuit dans un petit hôtel du Havre. Un soir, une femme arrive à l'accueil, sans valise, pieds nus. Elle s'appelle Fiona. Elle dit à Dom qu'elle est une fée et lui accorde trois souhaits... Un petit bijou de burlesque, qui n'est pas sans rappeler l'univers de Tati, Chaplin et Keaton ! Le duo Dom et Fiona est épatant ! Un conte à ne surtout pas manquer...



DIMANCHE 2 OCTOBRE A 16H30
Présentation de la saison CinéClassique par
Jo Loubet, de l’Association Vive le Cinéma à Muret
suivie du superbe film de Luchino Visconti, Palme d’Or à Cannes en 1963

Le Guépard

(Italie 1963) VO (3h20)

avec Burt Lancaster,
Alain Delon,
Claudia Cardinale

Adapté du roman à succès de Lampedusa, et avec en toile de fond l’histoire de l’unification de l’Italie, le Guépard évoque le crépuscule d’un aristocrate qui voit le monde se reconstruire autour de lui, et bientôt sans lui. Le film historique pour Visconti n’est jamais une reconstitution : le soin apporté aux décors, aux costumes et aux détails est un moyen pour imposer un imaginaire, un art de vivre perdu et non un désir d’esthétisme. A partir de ce film, la contemplation l’emportera sur l’action. Visconti rend pathétique le bouleversement d’un monde qui va à sa perte. Tancrède œil bandé comme un pirate, savoure l’avènement d’une nouvelle classe sociale, en marche vers un monde nouveau tandis que le prince Salinan n’a comme ultime consolation que la beauté de son domaine ou, même si cela est bien dérisoire, celle d’un bal…



Film labellisé Jeune Public

SWING

de Tony Gatlif

(1h30)

Avec Oscar Copp,
Lou Rech,
Tchavolo Schmitt

Max, 10 ans est un fan de jazz manouche. Sa passion le conduit vers le quartier des tziganes où il rencontre Swing, une enfant de son âge… Une belle histoire d’amitié ! Commence alors le plus beau des étés...