semaine du 10 au 16 février 2010

SHERLOCK HOLMES

De Guy Ritchie

(USA 2010)(2h07)

Avec Robert Downey Jr,
Jude Law,
Rachel McAdams

Le célèbre détective et son fidèle compagnon Dr Watson sont de retour ! Mettre en échec un dangereux adversaire, déjouer un complot meurtrier, telle est leur mission ! Jeunes et pleins d'énergie, ils se chamaillent comme deux gamins. Action, aventures, humour, rythme trépidant, suspense, magnifiques décors victoriens, rien ne manque à cet excellent divertissement !




BRIGHT STAR

De Jane Campion

(G.B/Australie 2009) VO (1h59)

Avec Abbie Cornish,
Ben Whishaw

Angleterre début 19ième: le jeune poète Keats et sa voisine Fanny Brawne tombent passionnément amoureux. Jane Campion filme la beauté de la campagne anglaise baignée d'une lumière sublime et retrouve à travers des scènes magiques la vérité frémissante, la force émotionnelle de cet amour-là. Enivrant !




THE PROPOSITION

De John Hillcoat

(Australie 2005) VO (1h44)

Avec Richard Wilson,
Noah Taylor,
Guy Pearce

Fin du 19ième siècle, dans l'arrière-pays australien : le capitaine Stanley capture 2 des 4 frères du gang Burns, Charlie et Mike, responsables de l'attaque d'une ferme et de l'assassinat de toute une famille. Il met alors un marché entre les mains de Charlie : retrouver et livrer son frère aîné en échange de la vie sauve pour son frère cadet Mike. Ce western brutal, âpre et splendide, au scénario intelligent, à la mise en scène rigoureuse, aux accès convulsifs d'ultra-violence, témoigne du talent du réalisateur de La Route. Eblouissant !!




LA DAME DE TREFLE

De Jerôme Bonnell

(France 2010) (1h40)

Avec Malik Zidi,
Florence Loiret-Caille,
Jean-Pierre Darroussin

Aurélien et Argine sont frère et soeur et vivent ensemble dans une relation fusionnelle. Pour arrondir leurs fins de mois, Aurélien se livre à des petites magouilles, qui vont mal tourner. Ce film noir, qui nous dépeint des personnages sur le fil



ANDER

De Roberto Caston

(Espagne 2009) VO (2h08)

Avec Josean Bengoetxea,
Christian Esquivel,
Mamen Rivera

Ander, paysan basque, la quarantaine passée, vit seul avec sa mère âgée dans une ferme perdue de Biscaye ; quand il se casse la jambe, il est obligé d'embaucher quelqu'un pour l'aider. Le nouveau venu trouble Ander... Un film austère, taiseux, qui trouve son subtil équilibre entre crudité, pudeur, émotion et nous touche par l'authenticité poignante de ses interprètes. Notre coup de coeur !

Dans le cadre du Festival LGBT
l’association Arc en Ciel sera présente pour une rencontre après le film avec le public.



PADRE NUESTRO


De Christopher Zalla

(USA/Argentine 2010) VO (1h50)

Avec Jesus Ochoa,
Armando Hernandez,
Jorge Adrian Espindola

Juan et Pedro, 2 jeunes mexicains cherchent à émigrer clandestinement à New York. Pedro pense y retrouver son père, qu'il croit propriétaire d'un restaurant.Pendant le voyage, Juan lui vole une lettre avec l'adresse du père et usurpe son identité. L'intrigue à la lisière du polar, la mise en scène magistrale, ont séduit le jury du festival de Sundance. Un talentueux premier film, glauque, âpre, bouleversant et qui démonte le rêve américain.



LABAN ET LABOLINA

(43 minutes)

De Lasse Persson, Per Ahlin, Alicja Jaworski

Laban, le petit fantôme vit au château Froussard avec ses parents et sa petite soeur Labolina. Il s'estime assez grand pour garder sa petite soeur, faire du camping, et même aider son père à hanter le château... sauf qu'à la tombée de la nuit, le petit Laban a une peur bleue.. de tout ce qui bouge ! 6 courts-métrages d'animation, toujours aussi amusants et surprenants constituent ce programme de qualité, qui séduira dès 2/3 ans.




Classique Dimanche à 18h

L’ETRANGLEUR DE BOSTON (Boston Strangler)

de Richard Fleischer

(Usa 1968) VO (1h56)

avec Tony Curtis,
Henry Fonda,
George Kennedy…

Boston, début des années 60. Des similarités entre plusieurs cas de femmes étranglées amènent la police à penser qu’il s’agit d’un serial killer... Tiré de faits et de personnes réels, L’étrangleur de Boston approfondit la dimension psychologique et humanise le meurtrier. Scénario extrêmement précis et rigoureux, réalisation inventive, et composition hallucinante de Tony Curtis.



Prochaines rencontres :

le 11 mars : Qu’un seul tienne et les autres suivront, en présence de la réalisatrice Lea Fehner

le 19 mars : Le tigre vert dans le cadre du Festival Zoom Arrière
en partenariat avec la Cinémathèque de Toulouse

A partir du 3 mars : Les rencontres d’Amérique Latine