On the rumba river


Vendredi 6 juin 2008

On the rumba river


Documentaire de Jacques Sarasin

(France/ République Démocratique du Congo 2006)

en présence du réalisateur (sous réserve)

avec le concours de l'association
Afriqu’à Muret

Un film qui dénonce l’implication indirecte des pays riches dans la misère de l’Afrique et qui nous plonge dans la vie de Wendo Kolosoy dit « Papa Wendo », 80 ans mais bon pied et bon œil. Il est une légende vivante de la musique et témoin de l’histoire de son pays. Embarquons sur le vieux bateau « Rumba » qui navigue inlassablement sur le fleuve Congo, sans jamais couler.


La vie de « Papa Wendo » ne fut pas un long fleuve tranquille. Père de la Rumba, ce musicien connut le succès dès 1948, à l’époque coloniale puis changea de métier et sombra dans l’oubli des années 60 aux années 90. Il fallait savoir se taire à l’époque de la dictature de Mobutu ; le pays s’appelait alors Zaïre. Un sujet que Wendo refuse d’aborder, ce sont les années Lumumba ; il fut pourtant un compagnon de route du leader charismatique.



Les deux premières scènes sont à l’image du film : nous sommes dans un train bondé , où les congolais s’entassent sur les toits des wagons, sur les rebords des fenêtres, image de la misère en Afrique … La scène qui suit est musicale , de toute beauté : Papa Wendo y interprète son premier tube « Marie Louise »..


Sorte de « Buena vista social club » africain , ce film remonte le fil de l’histoire de la Rumba et retrouve ses plus éminents représentants. La musique ensorcelante nous enchante avec des tubes de l’époque coloniale accompagnés par un groupe de vétérans bigarrés. « On entend les années parler et le vécu chanter ». Jacques Sarasin laisse vivre les plans et les personnages et Papa Wendo inspire le respect par sa sagesse, son vécu et sa musique ! Un réel plaisir pour le spectateur et une belle déclaration d’amour à l’Afrique !



video

Bande annonce "on the rumba river"

Question à Jacques Sarasin


Aviez-vous un scénario ?


Je suis arrivé à Kinshasa avec un scénario en tête, qui a pu être en partie respecté. Mais je ne connaissais pas du tout le pays et je n’avais pas fait de repérages par manque de moyens financiers d’abord. D’ailleurs, je ne pense pas que ces repérages auraient été très utiles car la RDC est un pays en guerre où les choses changent très vite.
Nous avons par exemple voyagé à l’intérieur du pays. Si j’avais entrepris ce voyage seul, quelques mois avant le tournage, j’aurais eu la possibilité d’écrire un scénario X. Mais en présence de Papa Wendo, tout ce que j’aurais pu écrire aurait été irréalisable car nous avions sans cesse des centaines de personnes autour de nous, jour et nuit. Wendo est une légende, là-bas. (extrait du dossier de presse disponible, lire la suite ....)


Cette soirée est organisée avec le concours d'Afriqu'à Muret


Objectif de l'association :


En faisant mieux connaître l’Afrique, les Africains, les Français et Françaises d’origine africaine, à travers leurs multiples réalités, avec un souci de dépasser les clichés simplistes retenus après les évènements médiatisés, Afriqu’à Muret se propose de lutter contre les préjugés, le racisme, les discriminations. L’Afrique, c’est aussi des pays en paix, des économies en forte croissance, des écrivains, des musiciens, des civilisations, des paysages, une extraordinaire joie de vivre, souvent dans le plus grand dénuement. L’Afrique, c’est aussi des régimes soutenus par des puissances extérieures, des richesses naturelles pillées, une corruption généralisée, un marché d’armes florissant, une dette insoutenable.



Mieux connaître Afriqu'à Muret



Afriqu’à Muret, c’est une association née en 2006 au sein de l’association à but humanitaire Via Sahel, avec pour objectif de poursuivre ici le travail réalisé là-bas et de donner à voir les différentes facettes culturelles d’un continent souvent réduit aux clichés.

Afriqu’à Muret, c’est une cinquantaine d’associations et d'organismes dont le champ d’action est lié à l’Afrique et un partenariat étroit avec la Région Midi-Pyrénées et la ville de Muret.

Afriqu’à Muret, c’est une grande fête qui s’est calée au centre-ville de Muret, le premier week-end du mois de juin. Ce sont deux soirées et une journée entière pour balayer l’Afrique de la Méditerranée au Cap de Bonne espérance, et écouter ses musiques, ses contes, ses témoins, goûter ses cuisines et ses boissons, apprendre ses danses, débattre de ses problèmes ou parler de ses espérances …

Afriqu’à Muret, c’est une invitation gratuite à des concerts, des animations pour adultes et enfants…

Afriqu’à Muret, ce sera, pour la seconde fois :
  1. une projection de film suivie d’un débat au cinéma Mermoz le vendredi 6 juin au soir,
  2. un concert place de la République le samedi 7 juin au soir
  3. dimanche 8 juin non-stop à la salle des fêtes (cours de danse) et place de la République ( expositions, animations, musique, danses, contes, débats, marché artisanal, gastronomie…).
  4. Avec une accentuation sur la liberté qui doit appartenir à chacun de pouvoir choisir sa vie, en dehors des déterminismes sociaux ou culturels.

Contact : 06 71 73 84 57
Mail : afriquamuret@hotmail.fr
Site : http://afriquamuret.ovh.org



Prochaine animation au Mermoz

11 juin 2008