Les larmes de Mme WANG


Jeudi 29 mai au Mermoz
dans le cadre des droits de l'homme en Chine
débat animé par Frédéric ABELA,
responsable régional de "Reporters sans frontières".

Cette soirée est organisée avec les "amis du monde diplomatique"


Les larmes de Mme WANG
Réalisateur Liu Bingjian
avec Liao Qining, Xingkun Wei , Jiayne Zhu, Longjun Li, Wen Jing
Au moment où le régime de Pékin s’impose en Janus diplomatique, écrasant le Tibet d’un talon de fer alors qu’il tente de garder bonne figure à l’approche des Jeux Olympiques, on serait enclin à croire que la création artistique en Chine serait à la botte du pouvoir. Surprise : il semblerait qu’au contraire, il subsiste une réelle liberté créatrice pour un réalisateur chinois, malgré l’absence de l’aval du pouvoir. Témoin le nouveau film de Liu Bingjian, parabole transparente sur le capitalisme chinois, à travers un instant de vie d’une jeune fille perdue. Ambitieux et séduisant, s’il n’est pas totalement réussi ... (lire la suite sur le site de critikat.com)
La jolie Mme Wang, ancienne chanteuse d'opéra, subsiste en vendant des DVD dans la rue. L'arrestation de son mari l'oblige à quitter Pékin et à se réfugier dans sa ville natale, où elle met à profit son souffle et son don pour la comédie en devenant pleureuse professionnelle... Tantôt poignant, tantôt cocasse, l'itinéraire de Mme Wang raconte une Chine âpre, où l'argent peut tout acheter - y compris les larmes du deuil. Avec son portrait de femme, attachant et sensible, Liu Bingjian dessine en creux celui du pays tout entier. (Florence Colombani : www.lepoint.fr)





Plus d'infos sur ce film


Débat et animation

Le débat sera animé par Frédéric ABELA, de "Reporters Sans Frontières", journaliste à la dépêche du midi.





Enquêter, dénoncer, soutenir


Reporters sans frontières

  • défend les journalistes et collaborateurs des médias emprisonnés ou persécutés pour leur activité professionnelle, et dénonce les mauvais traitements et la torture dont ils sont victimes dans de nombreux Etats,
  • lutte pour faire reculer la censure et combat les lois visant à restreindre la liberté de la presse,
  • accorde chaque année une centaine de bourses d’assistance afin de venir en aide à un journaliste ou à un média en difficulté (frais d’avocats, frais médicaux, achat de matériel, etc.), ainsi qu’aux familles de reporters emprisonnés,
  • agit pour améliorer la sécurité des journalistes, notamment dans les zones de conflit. Lire la suite sur le site de "Reporters Sans Frontières".
Malgré un déploiement policier massif, "Reporters sans frontières" mobilise largement en faveur des droits de l’homme en Chine lors du passage de la flamme à Paris.
Reporters sans frontières se félicite de la mobilisation en faveur des droits de l’homme et de la liberté d’expression en Chine, qui s’est largement manifestée à l’occasion du passage de la flamme olympique à Paris, le 7 avril 2008. L’organisation a réussi à déployer des drapeaux géants de la campagne Pékin 2008 sur la Tour Eiffel, sur l’avenue Marceau, sur les Champs-Elysées, sur le Pont des arts et sur le quai Malaquais, sur la façade de Notre-Dame et tout près du stade Charléty, siège du Comité national olympique et sportif français (CNOSF). Lire la suite sur le site de Reporters Sans Frontières.



La soirée est organisée par les "amis du monde diplomatique".

Les "amis du monde diplomatique" participent activement à la diffusion des idées défendues par Le Monde diplomatique. Avec ses 5 200 adhérents en 2005, avec une soixantaine de correspondants locaux en France, plusieurs associations sœurs en Europe, une douzaine de groupes au sud de la méditerranée, l’association organise, chaque année, plusieurs centaines de rencontres publiques, autour des thèmes développés par le journal, participant ainsi au débat citoyen, plus nécessaire que jamais, et étendant l’audience du journal. Lire la suite sur le site des "amis du monde diplomatique".

Deux extraits du film


Plus d'infos sur ce film

Plus d'infos sur ce film



Prochaines animations