Du 9 au 15 avril 2008


LES RANDONNEURS A SAINT TROPEZ


De Philippe Harel (France 2008) (1h44) Avec Karin Viard, Benoît Poelvoorde, Geraldine Pailhas,Vincent Elbaz, Philippe Harel

10 ans déjà : Nadine, Cora, Louis et Mathieu sont restés très amis après leur escapade sur les chemins escarpés du GR20 en Corse. Sans mari, sans femme, sans amant, ils décident de partir en vacances ensemble à Saint Tropez. Ils vont y croiser par hasard Eric, leur ancien guide de randonnée, qui se révèle aussi un guide hors pair pour ces vacances ! Une comédie qui s’appuie sur des gags, des dialogues percutants, des situations drôles, qui avaient fait le succès des “ Randonneurs ” !


J’AI TOUJOURS REVE D’ETRE UN GANGSTER (1h52)
De Samuel Benchetrit ( France 2008) avec Anna Mouglalis, Edouard Baer, Gérald Laroche, Jean Rochefort

C’est l’histoire d’un braqueur sans arme dont la victime est elle-même une braqueuse armée, de deux kidnappeurs amateurs qui enlèvent une adolescente suicidaire, de cinq gangsters retraités qui se retrouvent pour un dernier coup. Ces antihéros attachants apportent un charme fou à ces quatre saynètes drolatiques, absurdes et pittoresques ! Les dialogues sont cocasses et savoureux ; un plaisir de cinéma subtil à déguster avec raffinement !




HORTON (1h35)

De Jimmy Hayward, Steve Martino (USA 2008) Avec la voix de Dany Boon

Horton entend un appel au secours provenant d’un minuscule grain de poussière. Ce petit bout de rien recèle une ville microscopique Zouville, habitée par les minuscules Zous ! Ils sont en danger ! Faisant fi des sceptiques, Horton décide de tout faire pour protéger ses minuscules amis. Ce film drôle et sympathique séduira parents et enfants (dès 3 ans).




SOYEZ SYMPAS, REMBOBINEZ (1h37) De Michel Gondry (USA 2007) VO Avec Jack Black, Mos Def, Danny Glover, Mia Farrow

Jerry, doté d’un pouvoir magnétique efface sans y prendre garde toutes les cassettes d’un club vidéo tenu par son pote Mike. Pour satisfaire les rares clients, les deux copains décident de bricoler leur version des films perdus, Sans complexes, ils font des remakes de “ SOS fantômes ”, “ Le Roi Lion ”, “ Robocop ” et rencontrent un franc succès ! Une comédie déjantée, potache, attachante, follement originale, qui est aussi un hommage magnifique au Septième Art, par le bricoleur génial de “ La science des rêves ” qui sait faire rimer amitié, solidarité et ciné !



Rétrospective Nagisa Oshima

NUIT ET BROUILLARD AU JAPON (1h47)


De Nagisa Oshima (Japon 1960) VO avec Miyuki Kuwano, Fumio Watanabe

Automne 1960 : on célèbre le mariage de deux jeunes étudiants appartenant à des mouvements politiques différents. Pour le professeur, qui fait le discours d’ouverture de la rentrée, c’est le symbole de la réconciliation de deux générations mais les invités commentent ce point de vue et la hargne grandit. Oshima traite un sujet politique polémique et brûlant et réalise un film anti-establishement d’une grande richesse formelle.


* * * * * *

Dans le cadre des Rencontres d’Amérique Latine

LE RIDEAU DE SUCRE (1h20)


De Camila Guzman Urzua (France, Espagne, Cuba 2007)VO


Sa famille a fui le Chili et la dictature de Pinochet pour se réfugier à Cuba. C’est là que la réalisatrice a vécu son enfance dans les années 70, à l’apogée du régime cubain et elle y a tissé des liens d’amitié jusqu’en 1990, où elle émigre en Europe. Depuis, ce pays a été paralysé par la chute des régimes d’Europe de l’Est. De retour sur les lieux de son enfance, elle dresse un portrait intime de sa génération, décrit dans cette autobiographie collective poignante le déchirement affectif des enfants de la révolution cubaine. Ce documentaire inventif et vif parle de ces idéaux et rêves partis en fumée avec une “ gaieté triste ” ! A découvrir !!