Festival DIAM: mardi 13 février à partir de 18h: 2 films+collation offerte

Dans le cadre du Festival DIAM
Mardi 13 février à partir de 18h
 à 18h: Heartstone
de 20h15 à 21h: collation offerte par VCM
21h: Seule la terre

Heartstone( Un été islandais) de Gudmundur Arnar Gudmundsson (2h09)VO


Un village isolé de pêcheurs en Islande. Deux adolescents, Thor et Christian, vivent un été mouvementé. Tandis que l’un tente de conquérir le coeur d’une fille, l’autre se découvre éprouver des sentiments pour son meilleur ami. À la fin de l’été, lorsque la nature sauvage reprend ses droits sur l’île, il est temps de quitter le terrain de jeu et de devenir adulte…
critique du film: 
"Le dernier choc émotionnel de 2017 est islandais ; un diamant brut taillé pour briller bien au-delà de l’année. Une œuvre totale qui restera."
"Cette chronique d’une adolescence en Islande célèbre, au milieu de paysages immenses, un élan vers la vie, vers l’amour, cœur battant."
"Le dévoilement des sentiments et des dilemmes afférents se déploie lentement, progressivement, en donnant toute la place au temps et aux atermoiements existentiels du personnage principal. (...) Tout cela fait de Heartstone un teen movie subtil et bienveillant, baigné de belles lumières polaires."

Seule la Terre de Francis Lee(1h44) VO( Grande Bretagne)





Johnny travaille du matin au soir dans la ferme de ses parents, perdue dans le brouillard du Yorkshire. Il essaie d’oublier la frustration de son quotidien en se saoulant au pub du village et en s’adonnant à des aventures sexuelles sans lendemain. Quand un saisonnier vient travailler pour quelques semaines dans la ferme familiale, Johnny est traversé par des émotions qu’il n’avait jamais ressenties. Une relation intense naît entre les deux hommes, qui pourrait changer la vie de Johnny à jamais.

Critique du film:
"Âpre, délicate, profondément émouvante, multirécompensée, "Seule la terre" de Francis Lee est une œuvre saillante dans le paysage aride des films d’amour entre hommes."
"Austère et lyrique, sec mais romanesque, ce beau film décrit un milieu rural qui semble intemporel et constitue un modèle de portrait psychologique."
"Un premier film épatant, social et romantique, sur un amour en milieu rural. On suivra Francis Lee de près."
"Seule la terre" est à la fois une rugueuse éducation sentimentale et une lumineuse chronique paysanne."