semaine du 8 au 14 juin 2011

MONSIEUR PAPA


De Kad Merad


(France 2011)(1h40)


Avec Kad Merad,

Michèle Laroque,

Gaspard Meier-Chaurand


Marius est un garçon de 12 ans un peu turbulent, qui est en quête d'un papa, qu'il n'a jamais connu. Sa maman trouve une idée géniale : recruter un faux papa pour quelques brèves rencontres avec Marius. Rien ne va se passer comme prévu… Kad Merad signe une première oeuvre convaincante, tendre, drôle et attachante. Cette comédie sympa, qui nous parle d'amour, de solitude, de mensonge et de non-dit, est un excellent divertissement !




TREE OF LIFE


De Terrence Malick


(USA 2011) VO (2h18)


Avec Brad Pitt,

Sean Penn,

Jessica Chastain


Texas, années 50 : Jack grandit entre un père autoritaire et une mère aimante et généreuse. Il devra partager cet amour inconditionnel avec ses deux frères et affronter l'individualisme forcené de son père, obsédé par la réussite de ses enfants. Un jour, un évènement tragique vient perturber ce fragile équilibre... Ce film puissant, bouleversant, subtil, traversé d'images sublimes, baignées de nature, nous parle de la vie, de l'amour, du deuil. C'est un éblouissement constant !!

Palme d' Or à Cannes 2011






LA SOLITUDE DES NOMBRES PREMIERS


de Saverio Costanzo


(Italie/France 2010) VO (1h58)


avec Alba Rohrwacher,

Luca Marinelli,

Isabella Rossellini,

Martina Albano


Le livre éponyme de Paolo Giordano fut un best-seller. Le film reconstruit le roman, en exprimant visuellement ce qui se passe dans l'esprit des personnages. Mattia et Alice sont 2 enfants solitaires, rejetés par les autres, suite à des blessures secrètes. Ils sont hantés par des évènements tragiques survenus durant leur enfance. D'amitié bancale en amour avorté, leurs destinées semblent liées. Un film existentiel, une oeuvre brillante et profondément touchante.




L'ETRANGERE


De Feo Aladag


(Allemagne/Turquie 2011) VO (1h59)


Avec Sibel Kekilli,

Settar Tanriögen,

Derya Alabora


Pour protéger son fils de son mari violent, Umay, une jeune femme turque d'origine allemande, quitte Istanbul et retourne vivre dans sa famille à Berlin. Elle y est très mal accueillie par sa communauté coincée dans des principes et traditions. Une première oeuvre forte, émouvante, dérangeante, dont le final n'hésite pas à bousculer les tabous romanesques du cinéma : un film déchirant donc indispensable !




LA CONQUETE DE L’OUEST

(How the west was won)


de John Ford, Henry Hathaway, George Marshall


(USA, 1962) VO (2h42)


avec Carroll Baker,

Lee J. Cobb,

Henry Fonda…


Cinquante ans de l’histoire de l’Ouest américain, de 1839 à 1889 à travers l’histoire d’une famille de pionniers : les Prescott… Pas moins de trois cinéastes, tous oscarisés, ont contribué à mettre en scène cette transhumance d’Est en Ouest : Ford pour la guerre de Sécession, Marshall pour les séquences de chemin de fer et Hathaway pour le reste. Film à grand spectacle avec une pléiade d’acteurs connus (24, annonce fièrement l’affiche), La conquête de l’Ouest était aussi conçu pour promouvoir le procédé Cinerama, système qui utilise trois caméras et trois projecteurs pour produire une image géante et panoramique. L’histoire, une saga familiale en cinq grands épisodes sur la conquête de l’Ouest, cache en fait un film d’aventure, de guerre mais aussi une romance dans ce chef-d’oeuvre aux vertus pédagogiques indéniables.



La salle Jean Pierre Darroussin du Mermoz

(165 places) passe au numérique


Nous pourrons donc vous proposer en sortie nationale :


Kung Fu Panda en 3D (du 15 au 28 juin) ! La version 2D sera également disponible.


Vous pourrez voir également :


Juste entre nous,

Tomboy,

le gamin au vélo,

Gianni et les femmes,

Omar m’a tuer,

Pina en 3D,

Animal Kingdom,

Belleville Tokyo,

X-men,

Pourquoi tu pleures…..