semaine du 1er au 7 juin 2011

LE CHAT DU RABBIN

De Joann Sfar, Antoine Delesvaux

(France 2011)(1h40)

avec les voix de François Morel,
Hafsia Herzi,
Maurice Benichou

Alger 1920 : Le rabbin Sfar vit avec sa fille Zlabya, un perroquet bruyant et un chat espiègle, qui dévore le perroquet et se met à parler. Le rabbin aimerait se débarrasser de ce chat, qui dérange en posant toujours la question qui fâche. Bien des aventures les attendent, ponctuées de dialogues piquants, savoureux, à l'humour ravageur. Le réalisateur, qui adapte ici sa célèbre série de BD, nous étonne, nous plonge dans un univers enchanteur, nous fait rêver et réfléchir avec ce conte de fée intelligent, humaniste, hymne à la tolérance et au respect de l'autre. La 3D est ici une simple coquetterie technologique : on peut donc s'en passer !



LA CONQUETE

De Xavier Durringer

(France 2011) (1h45)

avec Denis Podalydes,
Florence Pernel,
Bernard Le Coq

6 mai 2007 : deuxième tour des élections, qui vont le consacrer Président de la République. Nicolas Sarkozy reste cloîtré chez lui, abattu, sombre ; il cherche à joindre Cécilia, qui le fuit. Les 5 années, qui viennent de s'écouler défilent alors, faites de coups tordus, de coups de gueule, d'affrontements, de luttes fratricides avec le duo Chirac/Villepin. Grâce au talent de Denis Podalydes, le monstre politique devient un homme blessé. Il est au centre de cette comédie mordante, bourrée de formules chocs, incisives et drôles !



COUP D'ECLAT

De José Alcala

(France 2011)(1h30)

Avec Catherine Frot,
Karim Seghair,
Marie Raynal

A Sète, Fabienne, capitaine de police, traque sans-papiers et clandestins. Sa routine est perturbée par la mort suspecte d'Olga, une prostituée slave, sans papiers. Olga avait un fils ; celui-ci a disparu.. Ce polar âpre, qui s'appuie sur un réalisme quasi-documentaire, dans la veine de Welcome, est aussi un drame social sur un sujet politique sensible. Catherine Frot, en femme-flic fonceuse et obstinée, est magnifique !



Mercredi 1/06: dans le cadre du
Festival AFRIQU'A MURET

NOTRE ETRANGERE

de Sarah Bouyain

(France/Burkina Faso 2010) VO(1h22)

avec Dorylia Calmel,
Assita Ouedraogo,
Nathalie Richard

Suite au décès de son père, Amy, une jeune métisse se rend au Burkina pour retrouver sa mère, dont elle a été séparée à l'âge de 8 ans. Elle se heurte aux barrières linguistiques ainsi qu'au silence embarrassé de sa tante. " Un film, qui dépoussière en douceur la question des origines " " Un bijou de film lent comme un fleuve profond, qui explore les thèmes de la solitude, de la féminité, de l'altérité " " Un petit joyau inattendu à la photo superbe, magnifiquement interprété ".



LES COULEURS DE LA MONTAGNE
de Carlos Cesar Arbelaez

(Colombie 2010) VO(1h26)

avec Hernan Ocampo,
Genrao Aristizaba

Un petit village dans les montagnes de Colombie: pour Manuel, 9 ans, le rêve devient réalité, lorsque son père lui offre un ballon de foot pour son anniversaire. Il n'a plus qu'une envie, l'essayer avec sa bande de copains. Quand un coup de pied malencontreux expédie le ballon dans un champ de mines, les enfants tentent de le récupérer à tout prix. La guérilla colombienne vue à travers les yeux d'un enfant nous rappelle la dure réalité de ce pays. A voir dès 8/9 ans.





IL ÉTAIT UNE FOIS DANS L’OUEST
(Once upon a time in the west)

de Sergio Leone

(USA 1969) VO (2h45)

avec Charles Bronson,
Henry Fonda,
Claudia Cardinale…


Un mystérieux desperado pourchasse sans relâche un dangereux criminel. Avec ce 1er volet de la trilogie des "Il était une fois", Leone signe un portrait au vitriol de l’Amérique moderne et un des sommets de sa carrière, chef d’oeuvre contemplatif, lent et magnifique.