Ginger et Fred: ciné classique dimanche 3/12 à 18h20

Dimanche 3 décembre à 18h20
ciné-classique

Ginger et Fred ( 2h) de F. Fellini avec Giulietta Masina et Marcello Mastroianni(1985)



C'est l'histoire pathétique, de deux danseurs de claquettes, prénommés Fred et Ginger en hommage à Fred Astaire et Ginger Rogers, aux prises avec le monde hostile de la télévision. Ils sont tous les deux convoqués pour exécuter, trente ans plus tard, leur célèbre numéro de claquettes dans une gigantesque émission en direct le soir de Noël.

Critique du film

Pour cette fiction lumineuse, Fellini oublie l’outrance et l’exubérance de ses œuvres passées, pour accoucher d’une satire mélancolique, mais non sans humour, de la société de divertissement italienne des années 80, véritable royaume du nabab Berlusconi, gourou des médias qui contrôlait pas moins de trois réseaux télévisuels en Italie.

Fellini, en écrivant Ginger et Fred, a des comptes à régler, avec l’inculture du public, éventuellement, mais surtout avec le spectacle qui abreuve et abrutit ce public : la télévision. S’il faut donc revenir en arrière, c’est surtout pour tenter de définir plus en amont le rapport complexe entre attraction et répulsion, entretenu par Fellini avec le petit écran.

Et la magnifique bande-son est signée Nicola Piovani...






Marie-Pierre Lafargue, spécialiste du cinéma italien, auteur d'un dictionnaire du cinéma italien, présentera Ginger et Fred et échangera avec les spectateurs après projection.

Animation en partenariat avec l'ACREAMP

Une suite qui dérange








Le mystère Picasso: dimanche 26 novembre à 18h30

Le mystère Picasso (1h18)
Ciné classique
Henri-Georges Clouzot ( France 1956)
Dimanche 26 novembre à 18h30
présenté  par Frédéric Thibaut en collaboration avec l'ACREAMP et La Cinémathèque de Toulouse


Le Mystère Picasso, événement absolument unique dans l’histoire du cinéma, permet d’assister en direct au processus créatif d’un grand artiste Picasso. Clouzot , ami de très longue date du peintre, place  sa caméra derrière la toile pendant que Picasso dessine devant. Le dessin se forme ainsi sous nos yeux, ensuite, Picasso se met à l’huile, sur des toiles de grand format panoramique. Là, Clouzot place sa caméra devant la toile qu’il filme à intervalles réguliers.
 On entend Picasso dire : « On va croire que je l’ai fait en 10 minutes… alors qu’il m’a fallu 8 heures ! » Le peintre fait et refait sans cesse ses formes, ses courbes, ses motifs, tente de partir sur une voie, l’abandonne, en essaie une autre… C’est un véritable spectacle ! Si au début du film, le crissement du feutre sur le papier est l’unique environnement sonore, la musique se fait de plus en plus présente à mesure que le film avance. Le Mystère Picasso est un film passionnant, absolument indispensable à toute personne intéressée par la peinture ou par le processus créatif en général.

Frédéric Thibaut:
      Frédéric Thibaut de la Cinémathèque de Toulouse, présentera l'œuvre de Clouzot et en dira plus sur ce film très spécial dans l'œuvre du réalisateur. Frédéric Thibaut affiche ses penchants pour le film de genre et traque séries B, films d'auteur et bizarreries de toutes époques confondues. Dans le département collection film de la Cinémathèque de Toulouse, il travaille au sein du service programmation de la même institution tout en s'activant dans les pages de la revue «Mad Movies» qui se consacre au cinéma fantastique sous toutes ses formes.