La mélodie du bonheur : Festival play it again au cinéma Véo

Festival play it again

Un triomphe planétaire couronné de 5 oscars, l'autre comédie musicale du réalisateur de West Side Story.

Lundi 10 avril à 20h30
la mélodie du bonheur



Synopsis 1938 :  Salzbourg. Maria est une jeune nonne fantasque, qui aime la musique et le grand air de la montagne. Pour son bien, les soeurs de l'abbaye lui proposent de devenir la gouvernante du capitaine Georg Von Trapp. Veuf, il élève seul ses sept enfants de façon très stricte... (1965) (2h54)

"Il y a toujours des fans de La Mélodie du bonheur : dans Dancer in the dark, Björk et Catherine Deneuve entonnent My favorite things. A Londres et à New York, il y a quelques années, le film s'est rejoué avec des sous-titres permettant aux spectateurs de chanter, façon karaoké...

Dans cette comédie musicale mythique, la nouvelle gouvernante apprend à tout le monde à chanter et gagne le coeur du chef de famille. Les chansons tiennent la route, Julie Andrews est charmante..."

Un film résolument anti-nazi : Le père, d’une dignité morale et d’une intégrité exemplaires, lutte de toutes ses forces pour ne pas succomber aux noires sirènes du nazisme, déchire leur drapeau, refuse de reprendre son travail au ministère et enfin, malgré les dangers encourus, décide de fuir en Suisse par les montagnes en emmenant toute sa famille avec lui.

« Avec Otto Preminger, David Lean ou Richard Fleischer, Robert Wise fut l’un des artistes majeurs de cet âge des grandes entreprises, qui rêva d’une forme de spectaculaire ultime. Son importance et son rayonnement paraissent évidents si l’on songe un instant que, dans la même période, il est le cinéaste-producteur de West Side Story, La Mélodie du bonheur, La Maison du diable et La Canonnière du Yang-Tsé. »