Un mariage( ciné classique) dimanche 5 février à 18h10

Dimanche 5 février à 18h10
Un mariage ( Altman) 
dans le cadre de ciné classique


L'HISTOIRE
Dino Corelli, fils d'une ancienne et riche famille du Middle West, doit épouser Muffin Brenner, fille d'un camionneur enrichi. Après la cérémonie à l'église, tous se retrouvent dans le manoir familial des parents du marié. En dépit des efforts de l'organisatrice du mariage, la fête va dégénérer, victime d'une succession de petites et grandes catastrophes, du décès inopiné de la grand-mère qu'il faudra dissimuler. Les masques tombent et les révélations pleuvent, certains secrets enfouis ne demandant qu'à sortir jusqu'au quiproquo final hilarant et glaçant. 

LE TOURNAGE
À quarante ans de distance, Un mariage vaut aussi le coup d’œil pour la fusion, exemplairement réussie, entre la culture populaire par excellence de l’Amérique des seventies – la télévision – et les impératifs narratifs du long-métrage de cinéma : les grands noms des soaps et des séries policières américaines se mélangent sans heurt avec quelques stars du cinéma d’auteur du moment (Vittorio Gassman, Mia Farrow ou encore Géraldine Chaplin au sommet de sa carrière). Comme souvent dans les films d’Altman, point de « premier rôle ».  
 Tous les acteurs (ils sont 48 ) trouvent leur place avec un naturel très attachant. Pour ce faire, Altman retient le meilleur du savoir-faire de chacun d’eux (les comédiens contribuèrent à l’écriture de leurs propres scènes).

POINT DE VUE CRITIQUE
Après s’être attaqué à l’armée (MASH, 1970), à l’histoire et au western (John McCabe (1971) et Buffalo Bill et les indiens(1976), Altman continue avec Un Mariage à saper les institutions américaines.
 Son génie est de ne jamais perdre ses spectateurs malgré le nombre de personnages qui ont tous une existence.
On rit beaucoup en regardant Un Mariage : des répliques drôlatiques ou joyeusement sarcastiques, au comique de situation, de l’humour subtil à la grosse farce, Altman joue avec toutes les possibilités.
 "Altman, avec une délicatesse apparente mais surtout l'appétit d'un fauve fondant sur sa proie, signe avec Un mariage une comédie de mœurs, qui rappelle les comédies italiennes classiques." 
 "Les mariés ont sûrement vieilli. Un mariage n'a pas pris une ride."