semaine du 21 au 27 mars 2012

CLOCLO


De Florent-Emilio Siri


(France 2012) (2h30)


Avec Jérémie Renier,

Benoît Magimel,

Monica Scattini,

Ana Girardot,

Sabrina Seyvecou


Claude François, icône pop des années 60-70, fut à la fois star adulée, businessman avisé, bête de scène, pro du marketing, père de famille et homme à femmes. Ce film cerne le vrai visage d’un homme complexe, tourmenté, qui déchaîna la passion d’une horde de fans ados et résonne encore dans la mémoire collective. 2h30 de pur bonheur, sublimées par une mise en scène virtuose et fiévreuse, par l’interprétation bluffante de Jérémie Renier, par des bribes de concerts filmés en apesanteur ! La fièvre cloclo-maniaque est bien là et les chansons continuent de hanter le spectateur hors de la salle de cinéma




THE ARTIST


De Michel Hazanavicius


(France 2011) (1h40)


avec Jean Dujardin,

Bérénice Béjo,

John Goodman


Hollywood 1927 : George Valentin est une vedette du cinéma muet, l'arrivée des films parlants va le faire sombrer dans l'oubli, l'alcool et la misère. Peppy Miller, jeune figurante, va être propulsée au firmament des stars. Ce film, débordant d'amour du cinéma, d'audace, d' intelligence et de talent, est une magnifique réussite ! A revoir où à découvrir encore sur grand écran, on ne s’en lasse pas !

(La séance du jeudi 14h30 sera dans la grande salle)




ELENA


de Andreï Zviaguintsev


(Russie 2011) VO (1h49)


Avec Nadejda Markina,

Andreï Smimov,

Elena Liadova,

Alexeï Rozine


Elena et Vladimir, remariés sur le tard, partagent le luxueux appartement de Vladimir. Chacun a un enfant d'un précédent mariage: lui, une fille qui méprise son père et elle un fils, qui a fondé une famille, traverse de grosses difficultés financières et réclame sans cesse de l'argent à sa mère. Suite à un malaise, Vladimir décide de léguer toute sa fortune à sa fille.... Ce drame social angoissant, construit comme un thriller, est magnifié par la musique entêtante de Philip Glass. Il n'épargne aucun personnage, tous plus troubles les uns que les autres, à l'image d'une société en pleine déliquescence.

Le film, prix du jury " Un Certain Regard " à Cannes 2011, doit beaucoup au talent impressionnant de l'actrice Nadejna Markina.




LA DESINTEGRATION


de Philippe Faucon


(France 2011) (1h18)


avec Rashid Debbouze,

Yassine Azzouz,

Ymanol Perset


Ali, Nasser, Hamza, 3 jeunes, enfermés dans leur quotidien familial, dans leur banlieue triste et leur galère de tous les jours. Tous 3 se sentent socialement exclus ; c'est alors qu'ils rencontrent Djamel, un garçon plus âgé, au charisme certain, qui va peu à peu les manipuler, les endoctriner, les faire basculer dans l'islamisme radical. S'appuyant sur une mise en scène forte et intelligente et sur une interprétation saisissante, Philippe Faucon démonte, avec une grande rigueur, les conditions qui favorisent la violence : un film dérangeant et nécessaire !




LA MAIN AU COLLET


d'Alfred Hitchcock


(USA 1955) VO (1H30)


avec Cary Grant,

Grace Kelly,

Jessie Royce Landis…


John Robie, ancien et célèbre voleur de bijoux, goûte une retraite dorée dans sa superbe villa de la côte d’Azur, lorsqu'une vague de cambriolages s'abat dans la région. Problème, le criminel imite ses méthodes et le désigne comme le suspect n°1. Robie, avec l'aide de Frances Stevens, une riche héritière, tente de découvrir qui se cache derrière cet usurpateur...



L'ATELIER ENCHANTE


d'Hermina Tyrlova


(République tchèque 2011) (39 minutes)


Ces 5 courts métrages d'animation à destination des enfants à partir de 2 ans donnent vie à des objets du quotidien, à des marionnettes. Ainsi, un petit chat joue avec une bille en verre, que tous les animaux veulent lui dérober ou bien les objets d'une boîte à couture s'animent. 5 récits charmants pleins de poésie et de malice ! La séance sera suivie du traditionnel goûter.

Tarif unique 3.50€




LES LOIS DE L’HOSPITALITE


Film muet de Buster Keaton


(Usa 1923) (1h10)


Accompagné à l’accordéon par Gregory Daltin


20 ans après un règlement de compte sanglant entre les familles Canfield et McKay, Willie McKay vient prendre possession de la maison, dont il vient d'hériter. Pendant le voyage en train, ponctué de gags, il tombe amoureux de Virginia, la fille de la famille rivale. Willie accepte l'invitation de Virginia et se retrouve invité chez ses ennemis mortels. A l'intérieur de la maison, il est protégé par les lois de l'hospitalité mais dès qu'il franchit le seuil.... Un trésor de comédie burlesque, rythmée par une succession de gags, qui se conclut par une scène d'action à couper le souffle, où Willie dévale les pentes d'une falaise pour ensuite traverser, au péril de sa vie, les rapides d'un fleuve !

Soirée à partager avec des enfants à partir de 8 ans