semaine du 14 au 20 mars 2012

CLOCLO

De Florent-Emilio Siri

(France 2012) (2h30)

Avec Jérémie Renier,
Benoît Magimel,
Monica Scattini,
Ana Girardot,
Sabrina Seyvecou

Claude François, icône pop des années 60-70, fut à la fois star adulée, businessman avisé, bête de scène, pro du marketing, père de famille et homme à femmes. Ce film cerne le vrai visage d’un homme complexe, tourmenté, qui déchaîna la passion d’une horde de fans ados et résonne encore dans la mémoire collective. 2h30 de pur bonheur, sublimées par une mise en scène virtuose et fiévreuse, par l’interprétation bluffante de Jérémie Renier, par des bribes de concerts filmés en apesanteur ! La fièvre cloclo-maniaque est bien là et les chansons continuent de hanter le spectateur hors de la salle de cinéma.



POLISSE

de Maïwenn

(France 2011) (2h14)

avec Karin Viard,
Joey Starr,
Marina Foïs

Ce 3ème long métrage de Maïwenn suit le quotidien de la brigade de protection des mineurs : gardes à vue de parents maltraitants, dépositions d’enfants mais aussi solidarité, amitié, confidences entre collègues, fous rires incontrôlables dans les moments les plus impensables... La caméra de Maïwenn nous livre un film intense, souvent bouleversant, parfois d’un humour ravageur, porté par une équipe de comédiens sublimes. Une réussite incontestable, qui a bien mérité ses 2 Césars !



ZARAFA

de Rémi Bezançon et Jean-Christophe Lie

(France 2012) (1h18)

Sous un baobab, un vieil homme raconte une histoire aux enfants du village, celle de l'amitié, entre Maki, un petit africain de 10 ans et une girafe orpheline. Cette girafe, offerte en cadeau par le pacha d'Egypte au roi de France Charles X, a vraiment existé. Les enfants (dès 6 ans) vont adorer ce film d'animation émouvant et attachant et leurs parents retrouveront leur âme d'enfant !



EL CHINO

de Sebastian Borenzstein

(Argentine 2011) VO (1h40)

avec Ricardo Darin,
Ignacio Huang,
Muriel Santa Ana

Parce qu'une vache est tombée du ciel, un jeune chinois, qui ne parle pas un mot d'espagnol, se retrouve seul à Buenos Aires à la recherche d'un oncle perdu de vue. C'est ainsi qu'il fait irruption dans la vie de Roberto, un quincaillier qui mène une vie tranquille et monotone. Une comédie fraîche et drôle au scénario original, qui manie avec finesse humour, ironie, sens de l'absurde et doit beaucoup à la performance toujours aussi remarquable de Ricardo Darin.



EL ARTISTA

de Gaston Duprat et Mariano Cohn

(Argentine 2008) VO (1h35)

avec Alberto Laiseca,
Sergio Pangaro,
Andrès Duprat

Jorge, infirmier , accède à la célébrité, grâce aux dessins, qu'il propose à une galerie d'art. L'auteur de ces oeuvres est en réalité Romano, un patient souffrant d'autisme. Pour cacher son imposture, Jorge répond aux interviews par le silence, ce qui renforce l'admiration. Décalage social, juxtaposition comique de milieux différents, regard ironique sur la suffisance des plus privilégiés... Une comédie grinçante !



SI PARIS L’AVAIT SU !

de T.Fisher et A. Darnborough

(Angleterre 1950) VO (1h26)

avec Jean Simmons,
Dirk Bogarde,
David Tomlison…

VIcky, jeune anglaise en visite avec son frère à Paris pour l'Exposition universelle de 1889, descend dans un luxueux hôtel. Le jeune homme disparaît mystérieusement au lendemain de leur arrivée. Inquiète, la jeune fille se lance à sa recherche, mais son enquête s'avère d'autant plus impossible que le personnel de l'hôtel prétend que Vicky est arrivée seule à Paris… Film sombre à suspense, si Paris l'avait su est un modèle du genre. Le scénario, transporte le spectateur entre inquiétude et malaise jusqu'au surprenant dénouement final. Un film, remarquable à tout point de vue.


La fin de la pauvreté ?

de Philippe Diaz

(1h44)

Plus d'un milliard de personnes vivent avec moins de 1 dollar par jour. Toutes les 3 secondes, un être humain meurt de faim. 60 à 80 millions d'hommes et de femmes vivent dans une situation proche de l'esclavage. Ces chiffres ne résultent pas d'une fatalité mais du pillage de la planète par les pays développés. Cette perle documentaire est un réquisitoire altermondialiste percutant, corrosif, honnête et lucide : un film indispensable !

La séance sera suivie d’un débat animé par Jacques Berthelot.
Soirée à l'initiative d'Afriqu'à Muret.



CHANTONS SOUS LA PLUIE

de Stanley Donen et Gene Kelly

(USA 1953) VO (1h43)

avec Gene Kelly,
Debbie Reynolds,
Donald O’Connor

1927 : le cinéma parle ; catastrophe pour le célèbre couple du muet Donald et Lina. Lina a, en effet, une voix nasillarde et chante faux ! On va donc avoir recours à sa rivale, intelligente et talentueuse, comme doublure.... " Une extase envoûtante s'empare du spectateur, hypnotisé par la beauté, la perfection des numéros des dialogues, de la mise en scène ". Un classique de la comédie musicale furieusement drôle, enlevé, enchanteur, qui a largement inspiré le film The Artist !
Séance mercredi à 14h, dans la limite des places disponibles.