semaine du 23 au 29 novembre 2011

OR NOIR

De Jean-Jacques Annaud

(France 2011) (2h09)

Avec Tahar Rahim,
Antonio Banderas,
Freida Pinto,
Mark Strong

Arabie dans les années 30 : la découverte du pétrole ravive la rivalité entre 2 émirs arabes ; l'un est conscient du potentiel de richesse que l'or noir lui offre, l'autre souhaite respecter sa terre et la tradition. L'affrontement armé sera inévitable. Bien des années après, un jeune prince, intellectuel timide, va se révéler un chef de guerre charismatique et unir les tribus du royaume. Sur fond de paysages désertiques somptueux, le réalisateur nous livre un film d'aventure épique, une fresque historique passionnante dans la grande tradition romanesque du cinéma à grand spectacle hollywoodien. En filigrane, une belle vision plurielle, très actuelle, de l'Islam, de son combat entre tradition et modernité.



INTOUCHABLES

De Eric Toledano, Olivier Nakache

(France 2011) (1h52)

Avec François Cluzet,
Omar Sy,
Anne Le Ny

Quand un bourgeois tétraplégique et désenchanté engage comme assistant de vie un jeune de banlieue, tout juste sorti de prison…





TWILIGHT, CHAPITRE 4 : REVELATION (1ère partie)

De Bill Condon

(USA 2011) (2h15)

Avec Kristen Stewart,
Robert Pattinson,
Taylor Lautner

Voici l'adaptation, tant attendue par les fans, du 4ème volet de l'épopée romantique et fantastique qui met en scène vampires, humains et loups garous !




TIME OUT

De Andrew Nicoll

(USA 2011) (1h41)

Avec Justin Timberlake,
Amande Seyfried

Bienvenue dans le monde, où le temps a remplacé l'argent, où la société est scindée entre ghetto et vie luxueuse ! Pour ne pas mourir après 25 ans, il faut être riche et s'acheter beauté et jeunesse éternelles. Les pauvres mendient, volent, empruntent quelques heures, qui leur permettent d'échapper à la mort. Un homme, issu du ghetto, accusé à tort d'un meurtre, prend la fuite avec une otage. Chaque minute compte.. Ce petit bijou de film d'anticipation mêle satire sociale, thriller futuriste et récit haletant avec intelligence et talent.





IL ETAIT UNE FOIS EN ANATOLIE

de Nuri Bilge Ceylan

(Turquie 2011) VO (2h30)

avec Muhammet Uzunet,
Yilmaz Erdogan,
Taner Birsel

3 voitures roulent dans la nuit à travers les paysages d'Anatolie. A leur bord, une équipe de policiers et un meurtrier à la recherche de l'endroit, où le corps de la victime a été enterré. Au cours de ce périple, une série d'indices sur ce qui s'est vraiment passé, fait peu à peu surface. Laissons-nous embarquer dans ce récit captivant, intense, magnifique et troublant, qui a obtenu le grand prix du jury à Cannes en 2011 (avec " Le gamin au vélo ") !



Vendredi 25 novembre à 21h

OU VA LA NUIT

De Martin Provost

(France 2011) (1h45)

Avec Yolande Moreau,
Pierre Moure,
Edith Scob

Epouse battue par un mari violent et alcoolique, Rose Mayer décide de prendre son destin en main : elle assassine son mari. Elle part alors à Bruxelles retrouver son fils, qui a fui l'enfer familial depuis des années...

Soirée suivie d’un débat
animé par L’Association Du côté des femmes,
et en partenariat avec Amnesty international.





Mardi 29 novembre 21h : En partenariat avec AfricaMuret Soirée congolaise dès 20h, vente de spécialités culinaires.

Film + débat Tarifs 6€, Adhérent 5.50€

KINSHASA SYMPHONY

de Claus Wischmann et Martin Baer

(Allemagne 2010) VO (1h35)

200 musiciens jouent l'hymne à la joie de Beethoven ; avant la fin du dernier mouvement, une panne de courant intervient mais pour le seul orchestre symphonique du Congo, c'est sans importance : ils continuent à jouer dans l'obscurité totale ! C'est la passion pour la musique, qui réunit tous ces musiciens, obstinés, démunis, autodidactes et amateurs passionnés, qui font rimer avec bonheur Beethoven et système D, et ne ratent jamais une répétition. Un conte de fée moderne, qui nous procure beaucoup de plaisir et d'émotion.



LOVE AND BRUISES

de Lou Ye

(Chine/France 2011) (1h45)

avec Corinne Yam,
Tahar Rahim,
Jalil Lespert

Hua, étudiante chinoise habite Paris. Sa rencontre avec Mathieu, petit voyou français, macho, possessif, à fleur de peau, les entraîne dans une histoire d'amour brutale, conforme au titre " de l'amour et des bleus ". Cette relation destructrice et fiévreuse a pour décor un Paris insolite. De ce tournage en mode guérilla résulte un film âpre, brûlant, d'une beauté sidérante, qui ne laisse pas indifférent !



ENQUETE SUR UN CITOYEN AU DESSUS DE TOUT SOUPCON…

de Elio Petri

(Italie 1970) VO (1h52)

Italie, 1970, le chef de la brigade criminelle, persuadé que ses fonctions le placent au-dessus des lois, égorge sa maîtresse. Il va ensuite mettre tout en oeuvre, pour prouver que personne n’aura l’intelligence ou l’audace de le soupçonner, laissant derrière lui des indices accablants, relançant même l’enquête, quand celle-ci s’égare.

Aucun commentaire :