semaine du 4 au 11 octobre 2011

BIENVENUE A BORD


De Eric Lavaine


(France 2011) (1h35)


Avec Franck Dubosc,

Valérie Lemercier,

Gérard Darmon


Isabelle, DRH d’une grande compagnie maritime, est aussi la maîtresse de son patron. Avant d’embarquer pour une croisière inaugurale, celui-ci décide de la débarquer de sa vie et de son boulot. Pour se venger, Isabelle recrute Rémy, un chômeur flamboyant, comme animateur. Rémy se révèle en effet rapidement comme le pire cauchemar du PDG et du directeur de la croisière. Des acteurs épatants au service d’une comédie familiale bourrée de gags et de répliques drôles.




LE COCHON DE GAZA


De Sylvain Estibal


(France, Belgique, Allemagne 2011) VO (1h39)


Avec Sasson Gabay,

Myriam Tekaïa,

Ulrich Tukur


Après une tempête, Jafaar, un pêcheur palestinien de Gaza, remonte dans ses filets un cochon tombé d'un cargo. Que faire de cette bête répugnante, aussi impure pour les juifs que pour les musulmans ? A qui la vendre ? Comment s'en débarrasser ? Cette fable, pétrie d'humanisme, qui évite tout engagement politique mais dénonce une situation absurde, est à voir absolument ! Ne ratez pas cet ovni burlesque et jouissif, drôle, parfois même désopilant, au parfum de comédie italienne, dont le message est clair : faites l'humour et pas la guerre ! La colombe de la paix se serait-elle déguisée en cochon ?




IMPARDONNABLES


de André Téchiné


(France 2011) (1h51)


avec André Dussolier,

Carole Bouquet,

Mélanie Thierry


Francis est écrivain; il arrive à Venise, où il cherche à louer un endroit pour travailler. Judith, agent immobilier, lui déniche une maison sur un îlot isolé. L'affaire est vite conclue : Francis prend la maison… et Judith. Tout commence comme une comédie, puis déboulent dans le film la fille de Francis, l'ex-amante de Judith et son ado de fils. Un film, baigné de culture italienne, au romanesque ample, dans lequel brille un superbe duo de comédiens, drôle et émouvant ; à voir aussi pour découvrir Venise loin du parcours touristique !




PAIN NOIR


de Agusti Villaronga


(Espagne 2011) VO (1h48)


avec Francesc Colomer,

Marina Comas,

Nora Navas


Dans les années suivant la guerre civile espagnole, un mystérieux meurtre vient secouer les secrets enfouis d'un petit village catalan. Andreu, un jeune garçon, dont le père est accusé injustement du meurtre, pénètre le monde des adultes, fait de vices et de mensonges, à la recherche de la vérité. Cette oeuvre, d'une noirceur extrême, baignée d'une splendide lumière automnale, nous livre un portrait troublant d'enfant : un récit passionnant, complexe, dérangeant, poignant et sombre, couronné de 9 Goyas.




FELLINI ROMA


de Federico Fellini


(Italie 1972) VO (2h03)


avec Peter Gonzales,

Anna Magnani

et Federico Fellini…


Avec Roma, Fellini donne sa vision, ou plus exactement sa représentation de la ville de Rome, entremêlant principalement deux époques : celle où il est arrivé de sa province en 1939 et celle du film, c'est-à-dire 1972. Roma est, avec Amarcord, le film de Fellini le plus spectaculaire et le plus inventif sur le plan des images. Mais, par delà toute la richesse des thèmes évoqués ressort une certaine nostalgie. Si Fellini idéalise, brode, édulcore ses souvenirs de l’époque de 1939, la Trattoria, le spectacle de music-hall, les bordels, tout évoque la vie, l’exubérance italienne, la Rome de 1972 dégage quant à elle une certaine angoisse : c’est une ville paralysée par les embouteillages, l’incompréhension face aux hippies, l’intellectualisme, la tristesse de la fête du quartier Trastevere et bien entendu la horde de motards qui clôt le film.



L’ETRANGE NOËL DE MR JACK


De Henry Selick et Tim Burton


(Usa 1993) (1h15)


Jack Skellington, roi des citrouilles et guide de Halloween-ville, s'ennuie : depuis des siècles, il en a assez de préparer la même fête de Halloween qui revient chaque année, et il rêve de changement. C'est alors qu'il a l'idée de s'emparer de la fête de Noël…

Prévisionnenemt enseignants Ecole et Cinéma

séance ouverte au public dans la limite des places disponibles




A venir ………………………………………………………………………………………………………………

Le 19 octobre : Ciné goûter : le Gruffalo


Le 9 novembre : Une vie à Oradour, en présence du réalisateur Patrick Seraudie


Le 16 novembre : Ciné gouter : 7 8 9 Boniface


Le 25 novembre : Où va la nuit ? Soirée débat animée par les associations

Du côté des femmes et Amnesty International


Et d’autres rendez-vous prévus à finaliser :

Tous au Larzac, soirée débat avec ...,

La grotte des rêves perdus, en 3D, soirée débat avec un spécialiste de l’art pariétal,

Kinshasa symphony avec Africa Muret