semaine du 14 au 21 septembre 2011

LA GUERRE DES BOUTONS

De Yann Samuell

(France 2011)(1h35)

Avec Mathilde Seigner,
Eric Elmosnino,
Fred Testot,
Alain Chabat

Un village dans le sud de la France dans les années 60 : une bande de garçons, âgés de 7 à 14 ans, menée par l’intrépide Lebrac, est en guerre contre les enfants du village voisin. Quand un camp fait un prisonnier, il soustrait au malheureux tous ses boutons. Après une telle mésaventure, mieux vaut donc se faire discret quand on rentre à la maison, les vêtements en lambeaux. Des dialogues frais et drôles, un casting d’enfants réussi : 50 ans après le merveilleux film d’Yves Robert, voici l’occasion rêvée de redécouvrir ce classique de la littérature écrit par Louis Pergaud en 1913 !
Sortie nationale




HABEMUS PAPAM

de Nanni Moretti

(Italie 2011) VO (1h44)

avec Michel Piccoli,
Nanni Moretti,
Jerzy Stuhr

Après la mort du pape, le Conclave se réunit, afin d'élire son successeur. Après plusieurs votes, un cardinal est enfin élu. Mais les fidèles massés sur la place Saint-Pierre attendent en vain l'apparition au balcon du nouveau souverain pontife, le nouveau pape refuse cette nouvelle responsabilité… Au Vatican, on cherche alors des solutions pour surmonter la crise. Cette oeuvre, pleine de grâce laïque, avec un Piccoli impérial, est une observation ironique et tendre de la comédie humaine, qui nous touche profondément : un film vif, drôle, bourré d'un humour hyper corrosif !



PATER

de Alain Cavalier

(France 2011) (1h45)

avec Alain Cavalier,
Vincent Lindon

Un film bien réel sur les rapports entre un président et son premier ministre, un père et son fils, un cinéaste et son acteur. Les deux hommes s'y filment mutuellement, partagent des gueuletons, échangent leurs idées sur les décisions à prendre pour la France. Le film politique le plus ludique et pertinent du moment : juste, savoureux, distrayant, humaniste et libre !






HAPPY HAPPY

de Anne Sewitsky

(Norvège 2010) VO (1h28)

avec Agnes Kittelsen,
Joachim Rafaelsen,
Maibritt Saerens

Comme tous les " Happy Christian" (communauté de croyants du sud de la Norvège), Kaïa manifeste une jovialité envahissante et désarmante. Elle est très heureuse en couple, en famille etc.. Elle est donc toute excitée à l'idée de rencontrer les nouveaux voisins, sans imaginer que son équilibre, qui repose sur le déni et le mensonge, va voler en éclats ! Une comédie singulière, légère, grave et grinçante !





Le vendredi 30 septembre après-midi

La Fée

en présence des réalisateurs et acteurs

Dominique Abel et Fiona Gordon

Dom est veilleur de nuit dans un petit hôtel du Havre. Un soir, une femme arrive à l'accueil, sans valise, pieds nus. Elle s'appelle Fiona. Elle dit à Dom qu'elle est une fée et lui accorde trois souhaits... Un petit bijou de burlesque, qui n'est pas sans rappeler l'univers de Tati, Chaplin et Keaton !
Le duo Dom et Fiona est épatant ! Un conte à ne surtout pas manquer...