Véto au projet Véo-Grand Mermoz

Après le véto des six élus du même parti en commission Départementale d’Aménagement Commercial (CDAC) du 25 mai 2009 le projet sera examiné en CNC courant juin.

La Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC) a d’abord instruit le projet VEO GRAND MERMOZ et lui a accordé un avis extrêmement favorable, ce qui est rare. Le projet répond aux critères principaux d’évaluation qui sont la dimension culturelle, écologique ainsi que la diversité de l’offre cinématographique proposée. Le projet Kinepolis, refusé en CDAC en avril, avait reçu pour sa part, un avis réservé de la DRAC.

Ont soutenu le projet VEO GRAND MERMOZ :
  • les citoyens, représentant les consommateurs, venant de l’Ariège et du Gers. Le consommateur représentant la Haute-Garonne s’est abstenu.
  • le représentant du Centre National de la Cinématographie (CNC), qui participe (il s’était opposé au projet Kinepolis) a voté en faveur du projet VEO GRAND MERMOZ. Il nous a d’ailleurs exprimé brièvement après la réunion tout le bien qu’il pensait du dossier.
Ont voté contre le projet
  • Les 6 élus, tous du même parti, ont fait bloc derrière la Ville de Muret et la Communauté d’Agglomération du Muretain (CAM,) qui, on le sait, s’opposent à tout projet concurrent au projet Kinepolis et sont donc hostiles au projet VEO GRAND MERMOZ. A noter un absent de poids à cette CDAC, le Conseil Général de la Haute-Garonne, qui avait soutenu le projet Kinepolis.
En conclusion, notre projet a reçu l’adhésion de citoyens, engagés dans des associations de consommateurs et celle de la profession et de la culture.

Non, nous n’allons pas « jeter » le projet VEO GRAND MERMOZ, comme a dit si joliment Monsieur le Maire à l'assemblée générale du cinéma le 25 mai 2009. Jean Pierre Villa (VEO-Muret Sarl) dépose un recours contre cette décision partisane.

Les trois projets seront donc réexaminés à Paris en commission nationale courant juin (la date n’est pas connue). Le même jour, l’association Vive le Cinéma à Muret sera entendue dans son recours contre les projets KINEPOLIS à Muret et CINEMOVIDA à Roques.


Entretemps, nous recevrons le Médiateur du cinéma, qui rencontrera au cours d’une journée marathon les principaux acteurs de l’exploitation cinématographique toulousaine et visitera les différents sites, où les 3 projets devraient être implantés.

Prochainement ici, la vidéo de l'assemblée générale