semaine du 12 au 18 novembre



LA TRÈS TRÈS GRANDE ENTREPRISE
De Pierre Jolivet
(France 2008)
(1h42)
Avec Roschdy Zem , Marie Gillain,
Jean-Paul Rouve, Adrien Jolive
t

Un étang pollué par la multinationale Naterris ; des riverains victimes qui obtiennent après deux ans de procédure une ridicule indemnité, alors qu’ils ont tout perdu. Ils sont quatre à ne pas se résigner ; ils font appel de cette décision mais doivent en 30 jours découvrir un élément nouveau au siège de Naterris situé à La Défense ! Une mission très difficile s’annonce ! Jolivet renoue ici avec la comédie italienne toute en noirceur et insolence et réussit son pari !


LE CRIME EST NOTRE AFFAIRE

De Pascal Thomas
(France 2008)
(1h49)

Avec Catherine Frot, André Dussollier,
Claude Rich, Chiara Mastroianni


Le colonel Beresford est inquiet car sa femme a disparu ; quand il la retrouve, elle s’est faite engager comme cuisinière dans une inquiétante demeure, où un veuf, riche et avare règne en despote sur ses enfants et où d’authentiques sarcophages recèlent d’étranges surprises. Une enquête pleine de fantaisie, des acteurs épatants, des dialogues savoureux, des péripéties cocasses : cette réjouissante comédie policière, légère, élégante et insolente est un régal !



SERAPHINE

De Martin Provost


(France 2008)
(2h05)

Avec Yolande Moreau, Ulrich Tukur,
Anne Bennent


Au printemps 1914, Seraphine Louis est femme de ménage dans une maison louée par un critique et marchand d’art allemand Wilhelm Uhde. Quand ce dernier remarque chez un notable une petite toile, il apprend stupéfait que l’auteur en est son employée de maison ! Une relation poignante et inattendue s’instaure alors entre le critique et Séraphine. Ne ratez pas ce film sobre et beau ! Yolande Moreau, humblement magnifique l’irradie de sa présence. Une belle toile à voir absolument !



ENTRE LES MURS
de Laurent Cantet

(France 2008)
(2h08)
Avec François Bégaudeau et les élèves
et enseignants du lycée Dolto (XX ième arrondissement)


François, jeune professeur de français d’une classe de quatrième dans un collège difficile, n’hésite pas à affronter ses élèves dans de stimulantes joutes verbales. Enseigner la démocratie, chercher à avoir le dernier mot, tout cela n’est pas sans risque. Un état des lieux concret, lucide des rapports difficiles entre profs et élèves. Une palme d’or méritée !






CHOP SHOP
De Ramin Bahrani
(USA 2007)
(1h24)

VO
Alejandro Polanco, Isamar Gonzales,
Rob Sowulski,


Le titre reprend une expression d’argot qui signifie démonter des voitures volées pour en vendre les pièces détachées. C’est le boulot d’Alejandro, 12 ans qui vit et travaille dans un garage au fin fond du Queens à New York. Sa sœur le rejoint. Tous deux se battent pour exister parmi des adultes peu recommandables. Chop shop nous embarque loin de l’Amérique clinquante. Pas de misérabilisme toutefois dans ce portrait d’Alejandro, plein d’énergie, de vitalité dans sa lutte pour sa survie.


LE BAISER DU TUEUR

De Stanley Kubrick
(USA 1955) VO (1h07)


Avec Frank Silvera, Irene Kane,
Jamie Smith



Davy, boxeur en fin de parcours, vole un soir au secours de sa voisine, Gloria , hôtesse de dancing. Les circonstances vont contrarier le début de romance entre les deux. Le manager de Davy est battu à mort et Gloria est enlevée par son patron. Avec la police à ses trousses, Davy va affronter la mafia. Somptueux décors de docks déserts la nuit, séquence finale d’anthologie dans des entrepôts de mannequins, sécheresse et violence des scènes de bagarre pour ce film noir fulgurant !