Du 1°octobre au 7 Octobre 2008



Parlez moi de la pluie



De Agnès Jaoui

(France 2008) (1h40)

Avec Agnès Jaoui, Jean-Pierre Bacri,
Jamel Debbouze, Pascale Arbillot


Ainsi commence la chanson de Brassens “ l’orage ” ; il est vrai que cet été-là en Provence est pourri ! Agathe, féministe, débute en politique ; elle est parachutée dans le sud pour des impératifs de parité. Elle en profite pour aider sa soeur à ranger les affaires de leur mère décédée. Karim et son copain Michel sautent sur l’occasion pour tourner un documentaire sur elle dans le cadre d’une collection sur “ les femmes qui ont réussi ”. Des dialogues qui font mouche, une comédie caustique, séduisante, savoureuse qui épingle la condescendance de certains et parle de l’humiliation ordinaire.

* * * * * *

Comme les autres




De Vincent Garenq


(France 2008) (1h33)

Avec Lambert Wilson, , Pilar Lopez de Ayala,

Pascal Elbé, Anne Brochet

Ils filent le parfait amour, enfin presque : Emmanuel veut un enfant et pas Philippe. Pourtant Emmanuel décide de franchir le pas, au prix de perdre Philippe. Mais comment avoir un enfant quand on est un couple de garçons ? Voici une comédie dans l’air du temps qui donne à réfléchir sur l’homoparentalité et nous permet de découvrir une excellente comédienne, très connue en Espagne qui donne ici la réplique à un duo d’acteurs excellents et attachants qui savent trouver le ton juste. A découvrir !

* * * * * *

Mataharis

De Iciar Bollain

(Espagne 2007) VO (1h35)
Avec Najwa Nimri, Tristan Ulloa,
Maria Vazquez,

Elles sont trois femmes à la tête d’une agence madrilène de détectives privées. Elles observent les secrets des autres mais ont bien du mal à gérer leur vie privée. Dans un style urbain, proche du documentaire, ce film nous raconte avec virtuosité leurs trois destins croisés : détresse liée à la solitude, problèmes de couple, de communication. On avait adoré de la même réalisatrice “ Ne dis rien ” sur les violences conjugales. Voici une oeuvre tout aussi attachante nominée 5 fois aux “ Goyas ”.

* * * * * *

Cherry Blossoms


De Doris Dörrie
( Allemagne 2007) VO (2h07)
Avec Elmar Wepper, Hannelore Elsner,
Aya Irizuki

Trudi apprend que les jours de son époux Rudi sont comptés et ne trouve pas le courage de lui dire. Elle cherche au contraire à lui rendre sa vie la plus belle possible et l’incite à partir en voyage, lui qui est si casanier. Ce voyage le conduira à Berlin, où vivent ses enfants, à la mer Baltique puis au Japon où on y célèbre le Hanami, la floraison des cerisiers, symbole de la beauté et de l’éphémère…. Un film d’une grande sensibilité sur la vie et le deuil, un long voyage tourné à la manière d'un conte traditionnel japonais d'Ozu, et remarquablement servi par la finesse du jeu de ses interprètes.

* * * * * * *

L'empreinte de l'ange


De Safy Nebbou

(France 2008)
(1h35) Avec Sandrine Bonnaire, Catherine Frot, Wladimir Yordanoff, Antoine Chappey

Cette petite fille de 6 ans est sa fille ! Elsa en est convaincue : c’est le bébé qu’elle a perdu 6 ans auparavant dans un incendie. La mère de la fillette, elle, s’inquiète du comportement étrange de cette femme qui rode autour de sa fille. Un thriller psychologique surprenant mené par deux comédiennes bouleversantes au jeu troublant : brillante mise en scène et émotion à fleur de peau !

* * * * * *

Les citronniers (1h46)


De Eran Riklis

(Israël, Allemagne, France) VO
Avec Hiam Abbass, Doron Tavory,Ali Suliman, Rona Lipaz-Michael

Salma est palestinienne et vit de sa plantation de citronniers, héritage familial. Lorsqu’un ministre israélien s’installe à proximité, décision est prise de raser ses citronniers pour des raisons de sécurité. Salma décide alors de porter l’affaire devant la justice. Cette fable pointe l’absurdité de la situation dans cette région. Cette parabole politique est acide comme les citrons et suave comme la boisson qu’on en tire : à déguster sans modération aussi pour l’excellence des acteurs ! (en savoir plus)